Lingue Nordiche
Torna a Homepage&News

Call for Papers: De la Nordicité. Mulhouse, Francia, 12-13 ottobre 2017

Appel à communication


De la Nordicité : concept, représentation, imaginaire
Colloque international et interdisciplinaire - Institut de Recherche en Langues et Littératures


Européennes (ILLE - EA 4363)
12-13 Octobre 2017, Salle Gandjavi, Université de Haute-Alsace, Mulhouse
www.flsh.uha.fr , www.ille.uha.fr


Organisé par :
Frédérique Toudoire-Surlapierre (directrice ILLE)
Alessandra Ballotti (ILLE)
Claire McKeown (ILLE)
Comité scientifique :
Alessandra Ballotti (Université de Haute-Alsace)
Sylvain Briens (Université Paris-Sorbonne)
Massimo Ciarvolo (Université de Florence)
Giuliano D’amico (Norwegian University of Science and Technologies)
Sonia Goldblum (Université de Haute-Alsace)
Claire McKeown (Université de Haute-Alsace)
Thomas Mohnike (Université de Strasbourg)
Dan Ringgaard (Aarhus Universitet)
Frédérique Toudoire-Surlapierre (Université de Haute- Alsace)
Harri Veivo (Université de Caen)
Langues de travail : français et anglais

Appel à communication


Ces dernières années, à travers romans et sériés télévisées, la culture nordique a gagné en
visibilité internationale. Simultanément, les chercheurs s’interrogent sur ce qu’est le Nord, sa
conceptualisation, ses implications culturelles et ses caractéristiques.
Le terme de « nordicité » a été employé dans des sens différents par divers auteurs et critiques.
L’écrivain C.S. Lewis, dans les années 1910, découvre les sagas islandaises et l’oeuvre de
Wagner. Il en tirera plus tard le concept de « northernness » qui reflète sa fascination pour les
régions septentrionales et qui désigne aussi un territoire imaginaire et inatteignable. Le
géographe Louis-Edmond Hamelin, dans son ouvrage Nordicité canadienne (1975), développe le
concept dans le cadre du continent américain et le rattache ensuite aux autres Nord du monde.
Kari Aga Myklebost et Sylvain Briens explorent la notion de « boréalisme » dans les années
2010, et soulignent la dimension culturelle et identitaire du Nord.

On s’interrogera sur les caractéristiques de ce concept pluriel et sur la possibilité d’en retracer la
généalogie, on s’intéressera aussi bien aux différents modèles de nordicité qui émergent au XIXe
siècle qu’à leur évolution et leur transformation au cours des XXe et XXIe siècles. Ce colloque
s’intéressera aux représentations du Nord dans la littérature et les arts européens. Il s’agira de
comparer ces représentations chez les artistes et auteurs nordiques, mais aussi les autres
Européens, et ainsi tenter de mieux cerner les différents concepts et modèles de nordicité. Le
tournant du XXe siècle est un moment de bouillonnement pour la culture nordique, où se croisent
une fascination pour la mythologie nordique, héritée du romantisme, et les innovations du
modernisme à l’échelle internationale. Y transparaît déjà la pluralité du concept de nordicité, tant
dans la production culturelle des pays scandinaves que dans sa réception par le gennembrud.
Certains pays voisins ressentent la nécessité de s’inclure dans cette nordicité, tout en percevant
son caractère exotique. D’autres le perçoivent comme le contrepoint de la richesse culturelle
associée au Sud. C’est le cas de plusieurs pays du sud de l’Europe qui transforment les éléments
« exotiques » du Nord en les adaptant au goût du public local.
Si la nordicité s’enracine dans une localisation géographique, elle reste une notion relative à la
position physique du sujet, mais aussi à ses constructions culturelles, son image de soi et son
imaginaire. Bien que l’imaginaire privilégié concerne le nord de l’Europe, ce colloque
intéressera tout autant les spécialistes de la littérature et des arts des pays scandinaves que ceux
des autres pays d’Europe, et devra permettre de croiser les regards sur la nordicité : celui
introspectif des Scandinaves, celui porté sur eux par les autres artistes et auteurs, et celui porté
sur les « autres » Nord.


Toutes les approches critiques et théoriques sont les bienvenues. Les communications pourront
porter notamment sur les aspects suivants :
• Concepts et représentations du Nord chez les auteurs/artistes
• Concepts et représentations des Nord
• La nordicité comme altérité ou espace de partage
• La nordicité comme espace réel ou imaginaire
• La nordicité entre modernité, histoire et mythologie
• Influence des arts et de la littérature nordiques en Europe


Modalités de proposition :
Les propositions d’intervention (une présentation d’environ 200 mots, le titre ainsi qu’une
courte notice biographique) doivent être envoyées avant le 15 juin 2017 aux adresses suivantes :
frederique.toudoire@uha.fr ; alessandra.ballotti@uha.fr ; claire.mckeown@uha.fr. Elles seront
examinées par le comité scientifique.
Sous réserve d’acceptation des articles par un comité de lecture, les textes feront l’objet d’une
publication.


Frais d’inscription : 40 € par jour (20 € pour les doctorants), 70 € pour les deux journées (35 €
pour les doctorants). Les chercheurs et doctorants de l’ILLE sont exonérés de droits
d’inscription.

Northernness: concepts, representations, images


International interdisciplinary conference - Institut de Recherche en Langues et Littératures
Européennes (ILLE - EA 4363)
12-13 October 2017, Salle Gandjavi, Université de Haute-Alsace, Mulhouse


www.flsh.uha.fr , www.ille.uha.fr


Organised by:
Frédérique Toudoire-Surlapierre (Head of ILLE)
Alessandra Ballotti (ILLE)
Claire McKeown (ILLE)


Scientific committee:
Alessandra Ballotti (Université de Haute-Alsace)
Sylvain Briens (Université Paris-Sorbonne)
Massimo Ciarvolo (Université de Florence)
Giuliano D’amico (Norwegian University of Science and Technologies)
Sonia Goldblum (Université de Haute-Alsace)
Claire McKeown (Université de Haute-Alsace)
Thomas Mohnike (Université de Strasbourg)
Dan Ringgaard (Aarhus Universitet)
Frédérique Toudoire-Surlapierre (Université de Haute- Alsace)
Harri Veivo (Université de Caen)
Working languages: French and English


Call for papers
In recent years, Nordic culture has gained in international recognition through popular novels
and television series. Alongside this trend, researchers are examining the nature,
conceptualisation, cultural implications and characteristics of the North.
Authors and critics have attached different meanings to the term “northernness”. In the 1910s,
C.S. Lewis discovered Wagner and the Icelandic sagas. Later, the concept of northernness
reflected his fascination with Northern settings, and described an imagined, unreachable place. In
Nordicité canadienne (1975), the geographer Louis-Edmond Hamelin develops the concept of
“nordicity” within an American context, and goes on to link it with other Northern regions
around the world. Kari Aga Myklebost and Sylvain Briens explore the notion of “borealism” in
the 2010s, and underline the cultural and identity-related dimension of the North.

This conference will focus on the characteristics and genealogy of this plural concept, and on the
varying models of northernness which emerged in the 19th century, as well as their evolution and
transformation over the course of the 20th and 21st centuries. We will consider representations of
the North in European art and literature, in order to compare Nordic portrayals of the North with
those of other European artists and authors, and build a wider picture of the different concepts
and models of northernness. The turn of the 20th century was a turbulent time for Nordic culture,
where a fascination with Nordic mythology, inherited from romanticism, met with the
innovations of modernism on an international scale. The plural nature of Northernness is already
clear in 19th Century Nordic literature and art, and in its reception during the Modern
Breakthrough. Certain neighbouring countries felt compelled to include themselves in this notion
of Northernness, while still acknowledging its air of exoticism. Other more distant countries saw
it only as the opposite of the rich cultural life associated with the South. This was the case in
several Southern European countries, where the “exotic” elements of Northern culture were
adapted to local tastes.
While Northernness is determined by geographical locations, it is also a relative notion which
depends not only on physical positions but also on cultural constructions, self-image and
imagined realities. Although we have chosen to focus on the North of Europe, this conference is
open to scholars in Scandinavian arts and literature as well as those working on other European
countries. It aims to combine differing perspectives on Northernness including introspective
Scandinavian perspectives, those of other European artists and authors, and perspectives on other
“Norths”.
All critical and theoretical approaches are welcome. Papers may address the following topics,
among others:
• Authors and artists’ concepts and representations of the North of Europe
• Concepts and representations of other Northern regions
• Northernness as otherness or shared identity
• Geographical realities and images of Northernness
• Northernness from history and mythology to modernity
• The influence of Nordic literature in Europe


Submission guidelines:
Proposals of approximately 200 words, with a title and a short biographical note, should be sent
to the following addresses before the 15th of June 2017: frederique.toudoire@uha.fr ;
alessandra.ballotti@uha.fr ; claire.mckeown@uha.fr. They will be evaluated by the scientific
committee. A peer-reviewed publication will follow the conference.
Conference fees: 40 € per day (20 € for PhD students), 70 € for both days (35 € for PhD
students). Attendance is free for members of ILLE.